Vita Liberté : La pub 100% Low Cost (et grossophobe, aussi)

Les articles se suivent, et se ressemblent un peu.

Après Causette, après la PETA, c’est Vita Liberté, « la chaine de salles de sport 100% Low Cost » qui nous gratifie d’une campagne de pub brillant de milles feux par sa grossophobie.

Je pourrais me dire « Oh, marre de râler tout le temps sur la même chose », mais il n’est pas question pour moi de « râler », mais de dénoncer. De faire tourner l’information.

Hebergeur d'image
On admirera la finesse, la subtilité (et l’originalité incroyable, aussi) du slogan :

« Vous êtes grosses et moches … Payez 19 Euro 90 et soyez seulement moches ! »

Quoi ? Je pourrais donc devenir mince pour 19 Euro 90 par mois ?
(Ah mais par contre, je serai toujours moche, hein).

Y a pas à dire, ça donne envie.

Que dire… Que dire, à part que j’en ai marre ? Que dire à part que la grossophobie de notre société me fatigue. Me fatigue tellement plus que le fait de porter mes 130 kg, en fait.

Que dire, à part que je ne me contente pas du « mais c’est du second degré, vous avez pas d’humour ! » des réponses de Vita Liberté.

On me dira surement : « Mais c’est voulu, c’est parce que le bad buzz est plus vendeur que les bonnes campagnes de pub, vous faites leur jeu en en parlant ».
C’est vrai. C’est très probablement un bad buzz calculé et volontaire.
C’est très probablement pour qu’on parle d’eux.

Mais quoi ? Que faudrait-il faire, alors ?
Se taire ?
Avaler une couleuvre de plus, sans broncher ?
Se creuser un peu plus un ulcère à coup de rage ravalée ?
Lire sans moufter les commentaires immondes de tant de quidam lambda qui, sur la page FB de Viva Liberté, expliquent en long et en large que c’est trop vrai, que les gros.ses devraient faire du sport ?
Laisser faire, laisser dire, pour ne pas alimenter le « bad buzz » ?

Ma rage, je l’ai ravalée trop longtemps.
Ma rage, je l’ai retournée contre moi-même trop longtemps.
Ma rage, transformée en haine de moi-même, elle m’a pourri mon adolescence et mon entrée dans l’âge adulte. Je garde le souvenir cuisant des années passées à cacher mon corps à tout prix, à m’autoflageller d’être « un gros tas laid et suintant de gras » (grossophobie intériorisée, bonjour !).

Ces années là sont derrière moi, je n’ai plus honte de moi, de mon corps, de mon vécu, de qui je suis.
Mais je connais le prix, en efforts, en remises en question, en déconstruction, de cette confiance en moi. Je sais au prix de quelles galères je l’ai gagnée, cette confiance en moi.

Alors non, je refuse de me taire face à des bouses pareilles, je refuse de fermer les yeux sur l’affiche de Vita Liberté et sur toutes les autres merdes du même acabit.

Parce que, bad buzz ou pas, les « grosses et moches », elles se le bouffent dans la gueule, ce message.
Là où maintenant je réagis avec mon clavier et ma rage, il y a 15 ans, cette campagne de pub, elle m’aurait « juste » fait me dire un peu plus que j’étais une merde.

Vita Liberté, vous êtes vraiment prêts à assumer ça ? A assumer cette souffrance infligée ? A assumer votre participation au taux de dépression (5 fois plus élevé chez les personnes obèses que chez les personnes dont le poids est dans la norme, à cause de la stigmatisation dont elles sont victimes, selon cette source) ? A assumer par conséquent le taux de suicide lié à ces dépressions ?

Et au delà des conséquences sur l’estime de soi, au delà de la dépression… Saviez vous, Vita Liberté, qu’être gros.se entraine des discriminations à l’embauche, des discriminations dans le monde médical, des discriminations sur tout plein de plans ? Savez vous, aussi, que chaque fois qu’on banalise la grossophobie sous couvert d’humour comme vous le faites, c’est aussi ça qu’on encourage ?

Arrêtez deux minutes avec votre « second degré mais vous comprenez pas c’est de l’humour et de la communication ».
Maintenant, vous ne pourrez plus dire que vous ne réalisez pas les conséquences de cette campagne de publicité.
Les conséquences, vous les avez sous les yeux. Dans ce blog, mais aussi au travers des nombreuses personnes qui vous ont interpelé, notamment sur votre page Facebook.

Publicités

Une réflexion sur “Vita Liberté : La pub 100% Low Cost (et grossophobe, aussi)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s