Chère Causette, on va encore s’engueuler, je crois !

Chère Causette,

Ayant écrit à ta rédaction sans avoir de réponse, tu me permettras d’utiliser mon blog pour m’adresser à toi, hein.
Je sais que tu n’es pas très fan du fait qu’on te critique publiquement, mais ma foi, si tu ne prends pas le temps de répondre aux personnes qui s’adressent poliment à toi, tu pourras difficilement les blâmer de rendre publiques leurs griefs, n’est ce pas ? C’est un peu le principe de la liberté d’expression, n’est ce pas ?

Causette, il faut qu’on parle de ton dernier « hors série » sur la manipulation.

Dans ce hors série, tu consacres un dossier à la « manipulation par l’industrie pharmaceutique ». L’idée avait l’air sympathique, au premier abord : dénoncer l’emprise qu’a l’industrie pharmaceutique sur le monde médical, ça ne me paraissait pas inintéressant, comme idée.

Malheureusement, elle est un peu partie en vrille, ton idée.

Elle est partie en vrille parce que, là où tu aurais pu te placer du côté des patient.es, tu as fait tout le contraire.

Parlons un peu, si tu veux bien, de l’espèce de jeu (ahah, c’est tellement ludique, la maladie, comme sujet… Non vraiment hein, qu’est ce qu’on se marre…) qui, sous la plume, la tablette graphique ou le stylo de Eric La Blanche, avec un pseudo-humour qui ne fera rire que les gens en bonne santé, nous demande de relier des « pseudos-maladies » avec « ce qu’elles sont en réalité ».

J’ai ainsi découvert que je suis obèse non pas à cause de mon hyperphagie, mais à cause de ma gloutonnerie.
J’ai découvert que j’ai eu besoin d’un suivi psychiatrique de plusieurs années pour mon « impulsivité », et que le psychiatre qui a parlé de trouble borderline n’est selon toi qu’un escroc à la botte des pharmas.
J’ai découvert aussi les trois amies qui ont mis fin à leurs jours à cause de leur dépression sévère n’étaient quand même que de sacrés connes incapable de gérer un deuil correctement, à tes yeux. Et en tous cas pas des personnes malades qui ont succombé à leur maladie. J’irai leur raconter ça sur leur tombe, à l’occasion. Sans oublier de l’expliquer à leur famille, n’est ce pas ?

J’expliquerai aussi à la pote que sa fibromyalgie empêche de travailler normalement qu’elle n’est qu’une feignasse, que ses douleurs sont imaginaires, et qu’elle devrait quand même se bouger un peu le cul.
Je suis sûre que ça va l’aider plus que tous ces médicaments qu’elle prend « pour rien », hein, vu que sa maladie est inventée par les pharmas…

Sérieusement Causette… Tu te fous de notre gueule, hein ?

C’était une blague, cet article ? Tu t’es foiré dans les dates, ça devait paraitre le premier avril, c’est ça ?

Elle me fait pas rire, ta blague. Du tout.

Tu voulais taper sur la gueule des « puissants pharmas », et pourtant, c’est sur notre gueule à nous, les pas puissant.es, les stigmatisé.es, que tu tapes.

Parce que tu sais, quand on souffre d’une maladie invisible, toute cette merde là, tous ces lieux communs, on ne t’avait pas attendu pour les entendre.

Tu sais ce que c’est la psychophobie, Causette ?
On ne dirait pas, alors je vais t’expliquer : c’est le fait de stigmatiser les personnes malades psychiques.
Vu que l’essentiel de ta liste concerne les maladies psychiques, il aurait été utile que tu puisses te renseigner, avant de laisser publier une merde pareille, sur ce que vivent les personnes malades psychiques. Peut-être même que tu leur demandes directement, tiens. Et encore mieux : que tu leur laisses un peu la parole, au lieu de la donner à Eric La Planche et son humour douteux…
Parce que figure toi que la stigmatisation, la méconnaissance crasse, et les jugement à l’emporte-pièce comme ceux que tu as fait, ça tue des gens.
Parce qu’on nous répète tellement que « c’est juste une histoire de volonté » que plein de gens ne vont pas chercher l’aide dont ils/elles auraient eu besoin.

Si je peux me permettre un conseil, Causette… Arrête de nous prendre pour des abruti.es, tu veux bien ?
Sous couvert de pseudo-féminisme, tu n’es qu’un journal de plus qui véhicule des lieux communs dangereux.
Alors ton « plus féminin du cerveau que du capiton »… Tu peux te le garder, vraiment. Parce que si c’est ça l’image que tu as de l’intelligence féminine… Permets moi de te dire que moi, mon cerveau, mes maladies imaginaires et mes 130 kilos de gloutonnerie, on t’emmerde.

Cordialement.

Lau’

—-

Pour les personnes qui n’auraient pas eu sous les yeux le fameux hors série de Causette, je vous offre la chance (petit.es veinard.es…) de jeter un oeil au fameux jeux d’Eric La Blanche.

Hebergeur d'image

(la qualité de l’image vaut ce qu’elle vaut. Du coup, au lieu de vous infliger de faire le jeu vous-même, je vous spoile la liste des solutions :

Tension normale – hypertension
Cholestérol normal – excès de cholestérol.
Taux de sucre normal – prédiabète.
Densité osseuse normale – Ostéopénie densiométrique
Gaité suspecte – syndrome de Sissi
Timidité – phobie sociale
Distraction – trouble déficitaire de l’attention
Caprices – syndrome de l’humeur explosive
Bougeotte – syndrome des jambes sans repos
Deuil – trouble dépressif majeur
Ménopause – trouble du climatère
Règles – syndrome dysphorique prémenstruel
Pas de soir chéri – dysfonction sexuelle féminine
Pas ce soir chérie – dysfonction érectile
Grattage – dermatilomanie
Obsession sexuelle – hypersexualité
Excès d’internet – cyberdépendance
Douleurs diffuses – Fibromyalgie
Glandouille – Maladie du désœuvrement
Optimisme – Trouble généralisé de la gaité.
Surveillance de l’alimentation – orthorexie
Tristesse – dysphorie
Impulsivité – trouble de la personnalité borderline
Indifférence – Trouble de la personnalité antisociale
Egocentrisme – Trouble de la personnalité narcissique
Besoin de plaire – Trouble de la personnalité histrionique
Réserve – Trouble de la personnalité évitante
Gloutonnerie – hyperphagie boulimique
Accumulation d’objets – syllogomanie

Vous apprécierez surement, si vous êtes atteint.e de l’une ou l’autre des maladies citées…)

Publicités

6 réflexions sur “Chère Causette, on va encore s’engueuler, je crois !

  1. ^Je peux prendre ma hache, là ? Autant je déplore le jeu qui consiste à tout psychiatriser, ce qui nie justement les vraies maladie à force (un dépressif et une personne un peu déprimée à la suite d’un événement<n'ont rien à voir), autant celui-ci est tout aussi malsain !

    Aimé par 2 people

  2. Bonjour,
    Je découvre votre blog grâce à un ami qui a partagé cet article sur fb.
    Je n’ai pas lu le dossier de Causette, que je ne lis plus depuis un article qui m’avait révolté, soi-disant humoristique, sur les vertus et avantages de la prostitution…
    Je me permets de réagir, en tant que femme, maman, psychologue, et passionnée de médecines douces, pour vous dire qu’il y a quand même un gros business de la santé, où à chaque symptôme correspond une molécule chimique, un médicament, qu’il s’agit de vendre le plus possible. Les entreprises pharmaceutiques sont cotées en Bourse, elles ne sont pas là pour nous soigner ni nous guérir, mais pour faire toujours plus de profit !
    Je comprends que vous ayez pu être blessée ou choquée par certaines termes de l’article. Pour ma part, depuis que je suis végétarienne, puis végane, puis passionnée par l’alimentation vivante, je ne réagis plus aux personnes bien-pensantes qui me donnent des conseils nutritionnels (et les protéines, et le calcium et le fer…. ?) ou aux articles qui traitent les gens qui font gaffe à ce qu’ils mangent d’orthorexiques (c’est aussi un terme médical, un nouveau syndrome classifié dans le DSM, le manuel diagnostique des psychiatres américains, où il faut donc comprendre que refuser de manger de la bouffe industrielle et préférer les fruits et légumes au saucisses en boîte est une grave maladie… bref !).
    Voilà, je n’ai pas lu le dossier et ne peut donc dire si l’objectif des journalistes était de dénoncer ce business très juteux… en tous cas il y a des tas de films sur le sujet, notamment un film américain 3toxic » je crois, qui explique que ce sont les mêmes firmes, aux Etats-Unis, qui fabriquent les pesticides et les médicaments de chimio pour soigner les cancers causés par ces mêmes pesticides ! Ils se payent donc deux fois, et sur la maladie et la mort des gens !!!
    Je suis psychologue et ne dénigre ni la psychiatrie, ni ne dénie la nécessité de traitements médicamenteux dans certains cas. Le problème, c’est que tant que l’industrie pharmaceutique sera un business, tout deviendra potentiellement maladie afin de vendre toujours plus de cochonneries chimiques. On a vu le scandale du médiator, et autres… (pilule contraceptive, etc)… Les gens commencent donc à se tourner vers les médecines dites douces : phytothérapie, aromathérapie, médecine chinoise, ostéopathie, etc… Personnellement, la découverte de l’alimentation vivante et de l’hygiénisme a été une vraie révélation dans ma vie. Ca a été une prise de conscience globale, du fait que tout est lié : ce que nous mangeons, cultivons, comment, le fait qu’on nourrisse le bétail pour le manger, avec des céréales qui nourriraient tellement plus d’humains, etc etc… Je ne peux que vous conseiller la vidéo d’Irène Grosjean, qui a été le déclencheur pour moi et pour pas mal de mes proches, tant son expérience et son savoir sont précieux, que ce soit pour notre santé physique ou psychique ou même spirituelle ! : https://www.youtube.com/watch?v=3pupDVbec2s
    Bien à vous.

    J'aime

    1. Bien sur qu’il y a un business autour des médics. Je ne dis pas le contraire, c’est même pour ça que je dis que l’idée d’un dossier parlant du poids des pharmas sur le monde médical, il aurait pu être intéressant.

      Sauf que là, de fait, ce « jeu », c’est pas DU TOUT sur les pharmas qu’il tape, mais sur les patient.es …

      Et ca, ca pue sévère…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s