Gros.se = riche ? Pas sûr…

Ces derniers jours, un dessin de l’illustrateur Nawak a fait polémique.
Une image d’un gros mangeant du fastfood et écrasant la terre sous son poids.

gros riche nawak
(Dessin par Nawak)

Je n’ai pas envie de nourrir la polémique sur cet illustrateur ou ce dessin en particulier.
Je le cite juste à être d’exemple.
Le problème n’est pas Nawak, mais bien cette idée reçue, qui est TRES répandue.

D’ailleurs, quand on cherche un peu, on trouve plein de dessins humoristiques représentant la société de consommation, les riches, les oppresseurs par… un.e gros.se.

Vous voulez quelques exemples supplémentaires ?
Allons-y.

gros richegros riche 3

 

 

J’aurais pu en citer plein d’autres.

Entendons nous : je vois l’idée que ces dessinateurs essaient de faire passer : dénoncer l’inégale répartition des richesses dans la population mondiale, et la société de consommation. J’imagine bien qu’il n’est pas facile de rendre cette idée « lisible » au travers d’un dessin, mais il n’empêche qu’utiliser constamment les gros.ses comme illustration des consommateur.trice.s riches est une représentation particulièrement fausse.

Statistiquement, il y a beaucoup, beaucoup plus de personnes obèses parmi les classes sociales défavorisées que parmi les riches.
La raison est assez simple à comprendre : vivre sainement coute cher.

S’acheter des légumes frais, des fruits frais, de la viande de bonne qualité (pour les personnes non-végétariennes), c’est notablement plus cher que de s’acheter une pizza surgelée.

Le temps de travail rentre en ligne de compte, aussi.
Beaucoup de personnes venant de classes sociales pauvres cumulent les boulots, ou ont des horaires de travail difficilement compatibles avec le fait de passer du temps aux fourneaux.
Des postes de travail notablement plus pénibles, aussi. Vous auriez envie de passer une heure debout dans la cuisine après 8h de travail à la chaine à l’usine, ou sur un chantier ?

A coté de ça, faire du sport aussi a un certain coût financier et en terme de temps. Que beaucoup ne peuvent pas se permettre.

Pour toutes ces raisons, les classes sociales les plus touchées par l’obésité sont celles qui sont en bas de l’échelle sociale.

Utiliser un.e gros.se pour représenter la richesse et la société de consommation est donc non seulement réducteur, mais en premier lieu complètement faux.

Cette idée reçue amène à des situations particulièrement dégueulasse.

Je vais vous raconter une anecdote.

Un mec fait régulièrement la manche près du supermarché où je fais mes courses. Je lui fais, quand je peux, quelques courses alimentaires.
Il m’est plusieurs fois arrivé d’entendre des gens dire des trucs du genre « Va pas me faire croire qu’il a pas de thune, gros comme il est ».

Sauf qu’en fait, « gros comme il est », ça lui arrive de me demander « tu peux m’acheter un kilo de carottes / de pommes ? Ca fait une semaine que j’ai pas pu manger de fruits ou légumes… ». Parce que ouais, avec l’argent de la manche, il va plutôt s’acheter du pain et du fromage qui tiennent au bide… que des fruits et légumes. Logique, n’est ce pas, quand on y réfléchit trois minutes ?

Pour rester sur la « richesse » des gros.ses, je rappellerais également que les gros.ses font parties des personnes les plus discriminées à l’embauche, et également des personnes à qui ont permet le moins d’accéder à des promotions sur leur lieu de travail.

Plutôt un mauvais point, si on veut devenir riche, vous en conviendrez…

Alors, ami.e.s dessinateur.trice.s, ça serait vraiment chouette que vous arrêtiez de renforcer de cliché quand vous voulez dénoncer les inégalités sociales ou la société de consommation. Ce que vous faites est contreproductif si vous avez en ligne de mire plus de justice sociale, dans la mesure où en faisant ça, vous enfoncez une catégorie de personnes qui est DEJA plutôt en bas de l’échelle.

Publicités

11 réflexions sur “Gros.se = riche ? Pas sûr…

  1. merci pour ce billet, quelques idées pour continuer la réflexion

    être gros ne veut pas dire forcément être riche, certes mais le dessin de Nawak ne révèle pas que ça.

    1 Nawak a toujours été un connard et en particulier un islamophobe et un handiphobe, comme la majorité des caricaturistes français.

    2 Les dessinateurs qui crabouillent de la politique, s’essayent à donner forme au Capitalisme, et dessiner une personne systématiquement grosse comme vorace, c’est problématique :

    Le dessin de Nawak est ultrasalop, parce que dire que la consommation et les comportements individuels nuisent à l’environnement sont une connerie petite bourgeoise et normative. D’où la grossophobie et le mépris de classe qui se dégage de ce dessin.

    Les dessins représentant les Capitalistes comme étant gros sont grossophobes, et de moins en moins réalistes. Il y a de moins en moins de diversité chez les riches, plus de pressions de la norme, et la norme contrairement au XIXe siècle c d’être svelte et bronzé, pas gros et l’air maladif.

    3 : au delà de cet article,je pense que personne ne doit donner de raison pour laquelle il/elle est gros.se. Justement parce qu’il n’y a pas de raisons, ou tout un tas tout comme le fait de ne pas l’être.

    4 : Parce que dans le fond si on arrêtait de pointer du doigt les personnes grosses, on vivrait tous un peu mieux et pas avec un rapport sadique aux corps.

    J'aime

    1. Je connais bien les dessins de Nawak, et s’ils ne sont pas exempts de défauts, je dois avouer n’y avoir jamais décelé aucune islamophobie. J’ai peut-être loupé quelque chose cependant.

      Tu pourrais détailler ce point stp?

      J'aime

  2. Je suis assez d’accord avec le fond de l’article, et je rajouterai quelque chose qui n’est pas formulé clairement: le dessin, qui peut éventuellement heurter la sensibilité de quelques uns, est surtout très mauvais. On dirait un dessin de Plantu au lendemain d’un attentat: c’est bourré de clichés, ça ne va nulle part, ça a été déjà vu 100 fois. Bref, le dessin n’a aucun intérêt.

    Cependant, ce qui me fait réagir dans cet article, c’est ce mensonge éhonté que j’ai déjà lu plusieurs fois dans les argumentaires « anti-grossophobes »: NON, les légumes et fruits frais, ce n’est pas cher, c’est même très très bon marché, 1kg de pommes de terre, de carottes, d’endives, de tomates, d’oignons, de pommes, de poires, ça coûte entre 1 et 2€ au marché ou en supermarché, parfois même moins.

    Bon, je reconnais quand même que le reste de l’argumentaire est valable: des légumes et des fruits, c’est plus long et plus compliqué à préparer, et quelqu’un qui a un travail harassant aura plus de facilités à se faire cuire une casserole de pâtes. Et la satisfaction est du coup moins immédiate que pour d’autres aliments.

    J'aime

    1. Sans dec’, en tous cas en Suisse, je t’assure que c’EST cher, les fruits et légumes. Vraiment. Mis à part les pommes de terre, éventuellement, mais à coté de ça, oui, c’est carrément plus cher que la bouffe toute prête…

      J'aime

      1. Je ne connais pas la Suisse, donc je ne me prononcerai pas, mais pour la France et la Belgique en tout cas c’est très très accessible les fruits et légumes frais. Bien sûr, il ne faut pas acheter des produits hors saison qui sont alors beaucoup plus chers (et moins bons), et il faut parfois aller chez les petits producteurs ou dans les marchés pour trouver des produits frais au meilleur prix (ce que tout le monde n’a certes pas le temps de faire).

        J'aime

  3. Je ne prendrai pas 1000 ans pour expliquer que ce raisonnement est faux.

    USA 34.2% d’obèses.
    Madagascar 0.7%.

    USA PIB par habitant :57 466,79 USD
    Madagascar PIB par habitant :401,32 USD

    Les situations que tu décris sont valables uniquement pour les pays riches et importateurs et non pas les pays pauvres et exploités par les premiers. Finalement utiliser l’écriture inclusive pour oublier la moitié de la population mondiale, à quoi bon.

    A bon entendeur.

    J'aime

    1. Et ce dessin, il est destiné à sensibiliser qui ?

      Je ne sais pas si Nawak a beaucoup de followers à Madagascar, non ?

      Le fait est est que dans nos pays (riches et importateurs, oui), c’est plutôt les pauvres qui sont gros.ses.

      La tendance est inverse dans d’autres pays, c’est vrai.

      Mais le fait est que chez nous, c’est pas les gros.ses qui sont les riches consommateur.trices.

      Et que renforcer les clichés négatifs sur les gros.ses ici ne fait qu’enfoncer le clou sur les discriminations que vivent les gros.ses.

      J'aime

  4. http://bmjopen.bmj.com/content/3/12/e004277.full

    Faut venir avec des chiffres et des études documentés avant de balancer que manger sainement coûte cher. manger sainement coute plus cher c’est vrai mais pas « cher » quand le budget des francais varie entre 200 et 500 balles/mois en moyenne.

    Manger plus cher, dans les pays développés, ça coûte 30 $ par mois plus cher, cf. lien du dessous, et pas me sortir ‘ oui mais personne peut sortir 30 euros de plus par mois ‘ quand le revenu médian en France est a + de 1700 balles net. C’est un effort, certes, mais il s’agit de la BOUFFE qui doit rester le second poste d’achat le plus important avec le logement.

    Que de l’empirique a deux balles dans votre article, mais ne vous en faites pas vous n’êtes pas le seul.

    ps : ne cherchez que des études scientifiques pour contrer le lien sérieux que je vous ait envoyé, pas des interviews sur rue89.

    J'aime

    1. Je ne vois qu’un avis biaisé et méprisante…

      Ne citant qu’une étude qui ne représente même pas un consensus scientifique.

      Retourne donc dans ton petit monde, bien au chaud.

      Oh et si, il y a plus d’obèse chez les classes sociales « pauvres »…

      http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2016/35-36/pdf/2016_35-36_5.pdf

      Sans parler des troubles « génétiques »… Voir : Chez les Polynésiens.

      Et aussi certains médicaments (comme le trouble bipo) qui perturbe la régulation de la graisses… Etc

      Pour les sources des deux derniers, cherche par toi-même… Merci. Elles sont faciles à trouver, sinon, tu peux toujours te vanté de ta supériorité.

      Bref, ne perdons pas plus de temps, ce serait trop triste. 😦

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s