Cher.es voisin.es de bus, je sais, je suis grosse.

Cher.es voisin.es de bus, train, avion…

Je sais : je suis grosse.
Je sais : mon auguste popotin déborde un peu sur le siège d’à côté, qui se trouve être celui que vous occupez.

Croyez bien que j’en suis navrée pour votre confort, mais toutefois, passant environ 2h par jour dans les transports en commun et payant mon abonnement tout comme vous, comprenez bien que je m’assois tout de même.

Et figurez vous que je crois qu’il en va de même pour beaucoup de gros.ses.

Si vous avez des réclamations à adresser, vous pouvez sans problème écrire à la compagnie de bus, de trains, d’avions où notre popotin a malencontreusement comprimé le vôtre.

Je vous assure, nous vous en serions même assez reconnaissant.es, si la multiplication de ce genre d’interpellations pouvait amener les compagnies de transports à prévoir des sièges où nous serions à l’aise et où nous ne dérangerions pas nos voisin.es.

Toutefois, il est inutile de soupirer, grogner, râler dans nos oreilles.
Ça ne va pas faire magiquement rétrécir notre cul, ni grandir le siège.
En conséquence : vous usez votre salive pour rien, et en prime vous nous pétez les gonades.

Merci de votre compréhension, à bon entendeur, et excellente journée.

Bus

Publicités

3 réflexions sur “Cher.es voisin.es de bus, je sais, je suis grosse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s