Les Coups de Gueule de L’Eau Rence

Pousser des coups de gueule, c’est ce que je fais le mieux dans la vie.
Depuis toujours d’ailleurs.
Éternelle déléguée de classe, régulièrement épinglée pour être « celle qui dit tout haut ce que beaucoup pensent tout bas », j’ai toujours mis un point d’honneur à cette franchise.

J’y ai mis un peu de tact avec le temps, mais le fond reste le même.

Il y a un peu plus d’un an, j’ai mis les pieds dans ce qu’on appellera « le milieu militant féministe » sur Internet.
J’avais tout plein de préjugés sur le féminisme, tout plein d’idées reçues. Comme beaucoup de monde j’imagine.

Pas mal de lectures, d’échanges et de belles rencontres virtuelles plus loin, j’en suis largement revenue, de mes préjugés.

J’ai compris ce qu’un ami – féministe – me disait depuis pas mal de temps : « Tu ES féministe, Laurence. Tu ne le sais pas, tu ne mets pas ce mot là dessus, mais tes valeurs, tes coups de gueule sur la société, tout ça… Ca fait de toi une personne féministe, oui ».

Et effectivement.

Pourquoi ce blog, donc ?

Au fil du temps, sur divers groupes militants sur Facebook, mes « pavés » sont devenus ma marque de fabrique.
Je suis celle qui pond des textes kilométriques.
Ca fait rire, ça amuse, des fois ça agace.
Et des fois, on vient me grogner dessus : « Pourquoi t’as pas un blog pour mettre tes pavés, Laurence ? Je voudrais partager ton texte, mais c’est pas pratique, en statut Facebook » (ouais, regardez, j’me la pète, on me demande à partager mes textes. Euh… Oui, mes chevilles vont très bien, pourquoi ? Enflées ? Beeeeuh…).

Alors bon.

On verra ce que ça donnera.

Mais ce blog sera le repère de mes coups de gueule.
Et ça sera aussi le lieu où poster des traductions d’articles que j’ai pu trouver sur le Web anglophone, parce que y a des articles géniaux, et qu’avoir un endroit où poster des traductions pour les faire partager aux non-anglophones de mon entourage… Ca peut être pratique, aussi.

Par contre…

Ne vous attendez pas à des merveilles de présentation artistique, de mise en page élaborée, d’illustrations qui poutrent.
Je suis une super super quiche pour tout ce qui est « arts visuels ». (j’suis quand même la nana qui arrivait à BAISSER ses moyennes scolaires sur les cours de dessins, alors que mes camarades en profitaient pour grapiller quelques points par ci par là, hein !).

Sinon, pour me présenter en quelques mots :

Laurence.
37 ans.
Suissesse.
Grosse.
Pansexuelle.

J’ai pas envie de faire une liste exhaustive de mon « pedigree oppressif », des oppression que je subis ou ai subi.
Peut être que cela transparaitra dans mes articles.
Mais rentrer dans le « concours de la personne la plus opprimée » pour gagner des points de légitimité et de crédibilité militante ne me fait pas très envie. C’est d’ailleurs un de mes thèmes récurrents d’agacement dans le milieu militant. Surement que ça sera l’objet d’un coup de gueule, d’ailleurs, une fois !

Pour vous souhaiter la bienvenue sur ce blog, donc, je conclurai par une chanson qui me tient à coeur :

Drôle de Sire – Notre Bicoque

Publicités

Une réflexion sur “Les Coups de Gueule de L’Eau Rence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s